Traité sur les laboratoires secrets de l’Empire (7)

fr-airshipUn nouvel épisode du Traité sur les laboratoires secrets de l’Empire, la suite de la partie II – Travaux préliminaires !

Episode 1
Episode 2
Episode 3
Episode 4
Episode 5
Episode 6

Traité sur les laboratoires secrets de l’Empire, II – Travaux préliminaires – Suite

– Si tu savais ! Nous avons failli mourir à cause d’un boa gigantis et d’un de mes malaises, mais Alessandro nous a sauvé !

– Ivan, tu ne devrais vraiment pas sortir sans ton fusil ! Je suis rongée de peur à chaque fois !

– Oui ma chérie, laisse-moi te présenter notre invitée, Virginia Lebousquet ! répondit le jeune homme, pour détourner la conversation, pensa Virginia avec amusement. C’est une amie de ma soeur et vraisemblablement bientôt la fiancée d’Alessandro ! eu-t-il le temps de dire avant de recevoir un coup de coude dans les côtes de la part du jeune homme.

Ophelia leva les yeux au ciel et se tourna vers son quasi-sosie avec un grand sourire.

– Je suis ravie de faire ta connaissance, je suppose que tu m’as déjà reconnue !

– Bien sûr, mademoiselle, heu, princesse, enfin…

– Appelle-moi Ophelia, je t’en prie ! Je crois aussi qu’il est temps que nous t’expliquions certaines choses, n’est-ce-pas ?

La princesse décida que la conversation se ferait dans un endroit plus agréable. Elle guida le petit groupe dans les souterrains désaffectés. Virginia se demandait comment elle pourrait retrouver son chemin dans ce dédale sans panneaux de direction. Au bout de quelques minutes, ils franchirent une porte menant à ce qui aurait vraisemblablement été la salle de sécurité de la station. Des cartes indiquaient qu’ils étaient en dessous du bois de Vincennes.

La vaste pièce contenait un nombre considérable d’objets en acier qui brillaient à la lueur des lampes. Sur des tables reposaient des pavillons d’écoute, des écrans ainsi que divers outils disposés en vrac. Dans un coin de la pièce un robot humanoïde à moitié construit gisait au milieu de petits tas de résistances et de condensateurs.

Ils s’assirent sur de gros coussins éparpillés dans la salle. Virginia se blottit contre Alessandro. Ophelia prit alors la parole.

– Nous sommes ici contre la volonté de mon père, l’empereur Wilfrid. Il y a plusieurs siècles régnait Édouard XI, le père de la célèbre impératrice Émilie. Tu sais peut-être que c’est à partir de son règne que la longévité de la famille impériale s’est accrue. Mais personne ne sait pourquoi, à part les membres de la dynastie.

Virginia était pendue à ses lèvres pendant que les autres lui jetaient des coups d’oeil pour voir comment elle réagissait.

– Cette longévité exceptionnelle, reprit-elle, est due à un artefact technologique développé par l’ancien empereur, une espèce de virus d’acier qui peut s’insérer en toi et améliorer la régénération cellulaire, notamment. Je suis infectée par un descendant de cet objet, transformé par les empereurs suivants puis par mon père. Ivan aussi. Je l’ai connu trois ans auparavant et j’ai décidé avec son autorisation d’allonger son espérance de vie, grâce à une souche que mon père avait négligé de ranger. Je pensais que Wilfrid n’accepterait pas que j’épouse Ivan. Je ne sais pas ce que mon père a fait avec la nouvelle génération de virus, mais il y a clairement un problème. Ivan et moi devons souvent lutter contre des absences, des troubles passagers de la mémoire ou encore des pertes de conscience momentanées, comme celle qu’a eu Ivan tout à l’heure et qui a failli vous être fatale. J’en ai informé mon père quand je m’en suis aperçue mais il refuse de m’écouter ! lança Ophelia avec amertume. Je lui ai alors avoué ce que j’avais fait pour Ivan, je lui ai dit qu’il souffrait des mêmes symptômes mais il ne veut pas comprendre ! Il trouve toujours d’autres bonnes explications et m’a finalement intimé l’ordre de ne plus lui adresser la parole à ce sujet. Il a juste promis de faire exécuter Ivan s’il parlait. Or les problèmes vont empirer ! Ce virus essaie de s’emparer complètement de nous !

– Et Jörg ?

– Jörg a deux ans et n’est pas encore infecté, ce n’est que vers quatre ans qu’on lui administrera le virus.

Son interlocutrice ne savait pas quoi répondre, abasourdie par ces révélations. Toutefois une idée lui vint avec horreur :

– Mais alors, le secret que Lord Drossel voulait révéler…

– C’était celui-là ! répondit Alessandro. Et nous soupçonnons un complot impérial ayant abouti à son assassinat. Je suppose que Wilfrid, qui se disait son ami, s’était arrangé pour l’infecter avec un minuscule objet déclenchable à distance afin de l’éliminer en cas de besoin. Quant à moi, Ivan est mon meilleur ami. Nous avons décidé de tout faire pour soigner Ophelia et Ivan.

– Ophelia étant une excellente scientifique et technicienne, reprit Ivan en faisant rougir la princesse, elle a cherché elle-même les moyens de nous sauver.

– Sans résultats, hélas ! s’exclama-t-elle. Nous devons à tout prix accéder aux laboratoires secrets de l’Empire, là seulement peuvent se trouver les solutions à notre maladie, si elles existent ! Quelques bruits de couloirs m’ont informée que l’entrée des laboratoires secrets pourrait se situer vers les lignes de métro désaffectées. C’est ainsi que nous avons aménagé cet endroit, notre repaire. Nous t’y souhaitons la bienvenue, Virginia.

 —

A suivre : la fin de la partie II!…

Advertisements

One thought on “Traité sur les laboratoires secrets de l’Empire (7)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s