Carthago Delenda Est

 

 

fr-airship

Parmi les ruines antiques
De quelque cité Biblique,
Tunisienne
ou Romaine,
marchent des touristes blasés
l’air affreusement compassé.
Ils se fichent des fleurs
qui poussent entre les pierres,
cette cité est la leur,
ils ont payé assez cher !
C’est bien pour cela d’ailleurs
qu’ils peuvent tout piétiner.
Les années qui ont passé
donnent le droit de voler
des fragments de Pompéi,
des morceaux de l’Acropole,
car sinon ils s’ennuient.
“On se croirait à l’école :
ce vieux guide rabougri
parle d’un temps révolu”
Ils prennent des photographies
pour épater les amis
“Avec le flash on voit mieux la statue”
Disent les pilleurs de tombeaux.

 

 

Tableau: Joseph Mallord William Turner, The Decline of the Carthaginian Empire, 1817

 

J’ai écrit ce petit texte il y a longtemps, mais je l’ai un peu retravaillé.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s