Tour du Monde des Cimetières : Okuno-in, Japon

fr-airship
(In English here)

Le cimetière Okuno-in  sur le Mont Koya, au Japon, sera le premier dans une série d’articles consacrée aux cimetières les plus marquants que j’ai visités.

Vous vous souvenez peut-être de mes autres articles sur mon voyage au Japon en Mai (Fushimi Inari Taisha, Jardins Zen et Shojin Ryori – en anglais). Un autre endroit où j’ai pu goûter une somptueuse cuisine Shojin Ryori (nourriture raffinée et végétarienne servie dans les temples) est l’Ichijoin, un temple bouddhiste du mont Koya où il est possible de loger. L’expérience est vraiment unique et je la recommande fortement – c’est même un plaisir de se lever à 6h pour assister à la prière du matin !

Le village du Koyasan (Mont Koya) fut créé presque 1200 ans auparavant par le moine Kobo Daishi, le fondateur de l’école Shingon du bouddhisme japonais. Quand il mourut, il fut enterré à Koyasan, mais on dit qu’il serait toujours vivant, en méditation. C’est pourquoi des moines lui apportent à manger tous les jours depuis lors.

Okono-in est le nom du cimetière où se dresse fièrement le mausolée de Kobo Daishi. Avec ses 200000 pierres tombales ornant la forêt de cryptomères sur 2km jusqu’au mausolée, il s’agit du plus grand du Japon. Le cimetière, a l’exception des temples devant le mausolée, est accessible en permanence, c’est pourquoi nous l’avons visité deux fois : à la tombée de la nuit, avant le couvre-feu du temple, puis le jour, où nous avons visité le Toro-do, le temple des lanternes dont les 10000 lampes sont allumées éternellement.

Au crépuscule, l’Okuno-in est à la fois paisible et étrange.

20140522_190036_LLS
Le pont Ichinohashi (premier pont), conduisant au cimetière
20140522_190243_LLS
Okuno-in au crépuscule
20140523_131841
Okuno-in le jour

20140523_130615

20140523_131147

20140523_131554
La pierre sur laquelle Kobo Daishi se serait assis lorsqu’il se promenait dans la forêt
20140523_134455
Les Mizumuke Jizo (Jizo couverts d’eau), statues qui reçoivent de l’eau et des offrandes de la part de visiteurs priant pour des proches défunts.

Après le pont Gobyonohashi  aucune photographie n’est autorisée (par respect), par conséquent je ne peux pas vous montrer le temple des lanternes. Vous devrez visiter ce magnifique endroit pour le voir !

20140523_142257
Une fusée tombale récente et intrigante !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s