Category Archives: Non Fiction – Articles

Post in Translation – Unexpected finds

EN(Article en français ici)

As the Italian say: “Traduttore, traditore” (translator, traitor). I’m glad I’m usually the one I’m translating from and can adapt my own texts or articles as much as I want…

One Word to Rule Them All

Indeed, there are words which are impossible to translate from English into French with only one word. In Kraken by China Miéville (2010), the main protagonist’s best friend, Leon, had been working on a book called “Uncanny Blossom”. The title is supposed to mess up with the French, since Leon claims those words are not fully translatable into French. Indeed Uncanny means both strange and disquieting, while the French language uses “fleur” for both flowers and blossoms.

Continue reading Post in Translation – Unexpected finds

Advertisements

Trouvailles Post-Traduction

fr-airship(Article in English here)

Comme disent les Italiens : “Traduttore, traditore” (traducteur, traitre). Je suis assez contente d’être en général ma propre source car je peux adapter mes textes et mes articles à ma façon sans craindre de représailles.

Un mot pour les gouverner tous

En effet, il y a des mots qui ne peuvent pas être traduits directement en un seul mot de l’anglais au français. Dans Kraken de China Miéville (2010), le meilleur ami du héros, Leon, travaille sur un livre appelé “Uncanny Blossom”. Le titre est censé ennuyer les Français, puisque Leon affirme qu’aucun des mots du titre n’est traduisible en français. En effet, “uncanny” se traduit par étrange et inquiétant en même temps, l’ínquiétante étrangeté de Freud. Quant à “blossom”, il s’agit des fleurs d’arbres fruitiers à noyaux, comme “cherry blossom” : fleur de cerisier, et de quelques autres fleurs.

Continue reading Trouvailles Post-Traduction

Graveyard World Tour: Highgate Cemetery (West), United Kingdom

EN
(En français ici)

Next on my list of amazing cemeteries I’ve visited: Highgate Cemetery, near London (First cemetery of the tour: Okunoin, Japan). I’ve managed to visit it twice so far: 3 years ago on Halloween, and this summer in August. Most pictures in this article won’t be mine – I couldn’t manage to take enough decent photographs with my damaged phone!

Highgate Cemetery is composed of two parts: the East Cemetery, which is the most recent part, and is quite easily accessible, and the West Cemetery, the oldest part, whose tours are regulated and should be booked in advance – it’s really worth it if you happen to be near London.

For some explanations, I’m indepted to the booklet I bought in Highgate Cemetery in August.

Continue reading Graveyard World Tour: Highgate Cemetery (West), United Kingdom

Tour du Monde des Cimetières : Cimetière de Highgate (Ouest), Royaume-Uni

fr-airship
(In English here)

Voici le cimetière suivant de ce tour du monde, après l’Okuno-in au Japon : le cimetière de Highgate, près de Londres. Jusqu’ici j’ai eu la chance de le visiter deux fois : à Halloween en 2011, et cet été en août. La plupart des photographies présentées ici ne seront pas les miennes – je n’ai pas réussi à en prendre de suffisamment correctes avec mon téléphone agonisant.

Le cimetière de Highgate est composé de deux parties : le cimetière Est, le plus récent et facilement accessible, et le cimetière Ouest, le plus vieux, dont la visite doit être réservée à l’avance. Si vous allez à Londres, je vous conseille de réserver, cette visite restera sans doute inoubliable !

Je dois certaines précisions et commentaires ici au livret acheté dans le cimetière lors de ma visite estivale.

Continue reading Tour du Monde des Cimetières : Cimetière de Highgate (Ouest), Royaume-Uni

Graveyard World Tour: Okunoin, Japan

EN
(En français ici)

The Okunoin Cemetery in Mount Koya, Japan, will be the first in a series of articles about some of the most inspiring cemeteries I’ve visited.

You might remember my previous articles about my trip to Japan in May (Fushimi Inari Taisha, Zen Gardens and Shojin Ryori). Another place where I had amazing Shojin Ryori food was Ichijoin, a buddhist temple on top of Koyasan where you can spend a night or two. The whole experience was truly unique, I strongly recommend staying there – and it’s really worth waking up at 6am to attend the temple’s morning prayer!

Koyasan (Mount Koya) was settled nearly 1200 years ago by a Monk, Kobo Daishi, the founder of the Shingon Buddhist school. When he died, the monk was entombed in Koyasan, but he is said to be still alive and meditating. Monks have brought him food every day since then.

Continue reading Graveyard World Tour: Okunoin, Japan

Tour du Monde des Cimetières : Okuno-in, Japon

fr-airship
(In English here)

Le cimetière Okuno-in  sur le Mont Koya, au Japon, sera le premier dans une série d’articles consacrée aux cimetières les plus marquants que j’ai visités.

Vous vous souvenez peut-être de mes autres articles sur mon voyage au Japon en Mai (Fushimi Inari Taisha, Jardins Zen et Shojin Ryori – en anglais). Un autre endroit où j’ai pu goûter une somptueuse cuisine Shojin Ryori (nourriture raffinée et végétarienne servie dans les temples) est l’Ichijoin, un temple bouddhiste du mont Koya où il est possible de loger. L’expérience est vraiment unique et je la recommande fortement – c’est même un plaisir de se lever à 6h pour assister à la prière du matin !

Le village du Koyasan (Mont Koya) fut créé presque 1200 ans auparavant par le moine Kobo Daishi, le fondateur de l’école Shingon du bouddhisme japonais. Quand il mourut, il fut enterré à Koyasan, mais on dit qu’il serait toujours vivant, en méditation. C’est pourquoi des moines lui apportent à manger tous les jours depuis lors.

Continue reading Tour du Monde des Cimetières : Okuno-in, Japon

Royal, Historical Perfumes

EN
(French article here)

In a previous article about Lost Perfumes, I’ve mentioned the Osmothèque, a big scent archive in Versailles, near Paris. The Osmothèque keeps a lot of perfumes, some of them very precious or lost.

I could attend a conference there this week-end. Patricia de Nicolaï talked about the history of perfumes for 2h30 and it was amazing! We had the opportunity to smell some recreated historical perfumes, and the experience was as moving as visiting a museum. Indeed, as little as perfumes are studied or known, they are an important aspect of our human heritage.

Here are some of the historical, moving, “royal” – Versailles oblige! – perfumes I could discover thanks to the Osmothèque:

Continue reading Royal, Historical Perfumes

Parfums Royaux Historiques

fr-airship(English article here)

Dans un article précédent sur les parfums disparus, je parlais notamment de l’Osmothèque, un conservatoire de la parfumerie situé à Versailles, dépositaire de nombreux parfums rares ou disparus.

J’ai eu la chance d’assister à une conférence sur l’histoire de la parfumerie ce week-end, donnée par Patricia de Nicolaï.  L’exposé était brillant, les 2h30 sont passées extrêmement vite et nous avons aussi eu la chance de pouvoir sentir quelques exemples de parfums historiques reconstitués. L’expérience était aussi émouvante que de visiter un musée, car il s’agit bien là d’un patrimoine humain, bien que moins bien connu que d’autres.

Voici certains des parfums, historiques, émouvants, et “royaux” – Versailles oblige ! – que j’ai pu découvrir à l’Osmothèque :

Continue reading Parfums Royaux Historiques

Chung Ling Soo: twins, tricks and tragedies

EN(Article in French here)

I was watching The Prestige again, by Christopher Nolan, when a character’s name caught my attention: Chung Ling Soo. But why did it sound so familiar? That’s because this character, or similar avatars, appears in other movies or books I read or watched recently. I searched on the internet for more information and found they were all based on a real illusionist, Chung Ling Soo, “the Marvellous Chinese Conjurer”.

Continue reading Chung Ling Soo: twins, tricks and tragedies

Chung Ling Soo : doubles, tours et tragédies

fr-airship(Article in English here)

J’étais en train de regarder Le Prestige par Christopher Nolan à nouveau, quand le nom d’un personnage attira mon attention : Chung Ling Soo.  Pourquoi ce nom m’était-il si familier ? Parce que ce personnage, ou ses avatars, apparait dans d’autres livres ou films que j’ai vus ou lus récemment. J’ai donc cherché des informations. Ces personnages sont inspirés par un illusionniste réel, Chung Ling Soo, “Le merveilleux prestidigitateur chinois”.

Continue reading Chung Ling Soo : doubles, tours et tragédies