Tag Archives: perfume

Royal, Historical Perfumes

EN
(French article here)

In a previous article about Lost Perfumes, I’ve mentioned the Osmothèque, a big scent archive in Versailles, near Paris. The Osmothèque keeps a lot of perfumes, some of them very precious or lost.

I could attend a conference there this week-end. Patricia de Nicolaï talked about the history of perfumes for 2h30 and it was amazing! We had the opportunity to smell some recreated historical perfumes, and the experience was as moving as visiting a museum. Indeed, as little as perfumes are studied or known, they are an important aspect of our human heritage.

Here are some of the historical, moving, “royal” – Versailles oblige! – perfumes I could discover thanks to the Osmothèque:

Continue reading Royal, Historical Perfumes

Advertisements

Parfums Royaux Historiques

fr-airship(English article here)

Dans un article précédent sur les parfums disparus, je parlais notamment de l’Osmothèque, un conservatoire de la parfumerie situé à Versailles, dépositaire de nombreux parfums rares ou disparus.

J’ai eu la chance d’assister à une conférence sur l’histoire de la parfumerie ce week-end, donnée par Patricia de Nicolaï.  L’exposé était brillant, les 2h30 sont passées extrêmement vite et nous avons aussi eu la chance de pouvoir sentir quelques exemples de parfums historiques reconstitués. L’expérience était aussi émouvante que de visiter un musée, car il s’agit bien là d’un patrimoine humain, bien que moins bien connu que d’autres.

Voici certains des parfums, historiques, émouvants, et “royaux” – Versailles oblige ! – que j’ai pu découvrir à l’Osmothèque :

Continue reading Parfums Royaux Historiques

For Lost Perfumes

English(French version here)

A perfume’s fate is to die. To enjoy it is to kill it a little.
I often avoid opening my bottles or using my samples.
However, a sealed bottle is like a suspended artwork. Theoretically, the trapped liquid is alive and maybe immortal, but it lives as little as Snow White in her glass coffin. This is a miser’s wallet, an opportunity never enjoyed, sterile, absurdly virtual.

Maxfield Parrish, Blanche Neige, 1912
Maxfield Parrish, Snow White, 1912

Continue reading For Lost Perfumes

Aux parfums disparus

fr-airship

(English version here)

Un parfum est par essence une œuvre destinée à mourir. En profiter, c’est déjà le tuer un peu.
Parfois je répugne à ouvrir mes flacons, à utiliser mes échantillons.
Or une bouteille jamais ouverte, c’est une œuvre en suspens. Le liquide emprisonné est théoriquement vivant, possiblement quasi éternel, mais il ne vit pas vraiment, comme Blanche Neige dans son cercueil de verre. C’est le portefeuille d’un avare, une possibilité dont on ne jouit jamais, stérile, virtuelle jusqu’à l’absurde.

Maxfield Parrish, Blanche Neige, 1912
Maxfield Parrish, Blanche Neige, 1912

Continue reading Aux parfums disparus

Bohr, j’adore!

jadorebohr

Had some fun with GIMP! Quantum physics for the win! Niels Bohr rocks!